Partagez
 

 — CONTEXTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odette Sanders

-----------------------

pnj • mayor to the city


▪ affaires élucidées : 73
▪ name : c'est le personnage non joué du forum, il appartient à tout le staff
▪ faceclaim, © : viola davis
✰ ✰

— CONTEXTE  Empty
MessageSujet: — CONTEXTE    — CONTEXTE  EmptyMar 23 Mai - 19:59



le contexte
☆☆☆
they protect, they serve, they heal, they defend.

Les flashs sont en place ainsi que les parapluies. Le temps est maussade à Chicago, aujourd'hui. Odette Sanders, maire de la ville, se tient debout sur une estrade, prête à prendre la parole. Il le faut. Il est temps. La situation est devenue tellement catastrophique qu'elle n'est pas certaine d'elle, tout à coup. Ses mains tremblent et elle a une boule au ventre. Elle inspire, expire. S'avance vers le micro et commence.
Chers habitants de Chicago, l'heure est grave.
J'ai tenu à prendre la parole aujourd'hui pour vous parler de l’événement dramatique qui a eu lieu hier, vers 16h30 et aussi, vous parlez de notre ville. Comme vous le savez, un homme armé est entré dans l'université à Hyde Park et a ouvert le feu. C'est un acte d'une telle barbarie, que je n'ai pas vraiment les mots. Hier, 50 étudiants sont décédés et 20 autres sont dans un état critique au Chicago Med. Ceci ne devait pas se produire et ceci ne se reproduira pas. Toutes nos équipes travaillent activement à la recherche de cet individu qui a réussi à prendre la fuite. Nous mettrons tout en place, et je le jure devant Dieu, pour que ceci, ne se reproduise plus jamais. La criminalité dans notre ville ne fait qu'augmenter, comme vous devez le savoir et il est temps de redonner à cette ville sa splendeur d'antan. Il est temps de vous redonner votre Chicago. Nous prions pour les familles des victimes et vous tenons au courant, dans les plus brefs délais, lorsque l'assaillant sera arrêté. Merci.

Une foule s'élève, les flashs claquent, tandis qu'elle s'éclipse de la scène. Le 05 février 2018, le lendemain même de cette prise de parole, l'homme armé a été abattue, un certain John Kiver. Il aura encore laissé derrière lui, trois cadavres. Celui de trois policiers de la ville ainsi que deux blessés graves. Ces deux événements ont marqué à jamais l'esprit de Chicago. La ville se relève peu à peu, tandis que la lutte contre la criminalité ne fait que s’accroître. Tout le monde est responsable.

contexte écrit par sparrow.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

— CONTEXTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DON'T MESS WITH CHICAGO :: FIRST YOU DREAM THEN YOU DIE :: there's no place like home-